Retour sur le Congrès professionnel de la petite enfance

Mardi 19 février, Kidsplace était au Salon Petit 1 à la Grande Hall de la Villette à Paris.

Le thème « Accompagner bébé dans son exploration du monde » était rythmé par des conférences et ateliers sur le sommeil, la construction d’un projet éducatif ou encore  la qualité de l’air dans les crèches. 
Ce fut aussi pour nous l’occasion de rencontrer plusieurs professionnels de la petite enfance, ainsi que nos futurs partenaires ! 

Focus sur la protection sociale des assistant(e)s maternel(le)s

Les assistant(e)s maternel(le)s ont un statut particulier en matière de protection sociale. En effet, bien qu’ils soient considérés comme des salariés, le fait que leur employeur soit un particulier ne leur permet pas de bénéficier d’une complémentaire santé collective comme tous les salariés du secteur privé.

Voici donc un point sur la protection sociale des assistant(e)s maternel(le)s.

Quelles solutions de prévoyance pour les assistant(e)s maternel(le)s ?

Dans un premier temps, que se passe-t-il si un(e) assistant(e) maternel(le) ne peut plus travailler pendant une durée plus ou moins longue ? 

Evidemment, la Sécurité sociale peut lui verser des indemnités journalières en cas d’arrêt maladie de courte durée, voire même mensuelles si l’arrêt se prolonge.
Plus encore, certains organismes comme l’IRCEM prennent aussi en charge la prévoyance des emplois de la famille et du service à la personne.

Mais connaissez-vous les contrats de prévoyance ?

Ces derniers servent à vous couvrir en cas de coups durs de la vie tels qu’un arrêt de travail suite à un accident ou une maladie.

Ainsi, grâce à ces contrats de prévoyance, qui peuvent couvrir l’incapacité temporaire, permanente ou même le décès, vous pouvez percevoir un complément en plus des indemnisations du régime obligatoire et de l’IRCEM si vous y avez adhéré. 

Vous serez donc protégé complètement face à une perte de revenus suite à un arrêt prolongé. Pour en savoir plus sur les contrats de prévoyance, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Choisir sa mutuelle en tant qu’assistant(e) maternel(le)

Cependant, la prévoyance n’est pas la seule protection dont les assistant(e)s maternel(le)s peuvent avoir besoin. En effet, comme dit plus tôt, de par leur profession, les assistant(e)s maternel(le)s ne bénéficient pas de complémentaire santé collective.
Mais pourtant, cette profession peut être régulièrement en contact avec différents microbes ou virus et donc peut engendrer des frais de santé. 

Pour contrer cela, la Sécurité sociale permet de bénéficier de certains remboursements, mais bien souvent, ils ne couvrent pas toutes vos dépenses et vous laissent donc une certaine somme à votre charge.
Les complémentaires santé (souvent appelées « mutuelles santé ») permettent de compléter les remboursements de la Sécurité sociale afin de diminuer votre reste à charge. Il peut donc être intéressant de se pencher également sur ce sujet.

Ainsi, il peut être avantageux de choisir un contrat de complémentaire santé qui prenne correctement en charge les médicaments voire même l’automédication. Evidemment, il se peut que chaque assistant(e) maternel(le) ait des besoins spécifiques en termes de santé, que cela soit pour les lunettes, ou même le dentaire.
Et pourquoi pas les médecines douces afin de bénéficier de séances d’ostéopathie ou de chiropraxie afin de soulager les douleurs musculaires ?

Sachez également, qu’en fonction de votre âge et aussi de vos besoins, il peut être plus profitable de profiter de certains contrats dits « Seniors ». Ils seront peut-être plus adaptés à votre situation.

Il n’est cependant pas utile de s’assurer plus que nécessaire afin d’être bien couvert. C’est pour cela que, quel que soit le contrat qui vous intéresse (pour une assurance santé, de la prévoyance, et même un autre type d’assurance), il est très important d’évaluer correctement vos besoins et les risques de votre profession ou situation.

Si vous avez quelques difficultés à le faire par vous-même, des assureurs ou des intermédiaires en assurance sont là pour vous aider.

Rédigé par Astrid, experte chez bonne-assurance.com

Et si vous testiez les crêpes à la farine de Châtaigne et sarrasin pour la chandeleur ?

On parle de la diversification alimentaire dès le plus jeune âge. Mais qu’en est-il de nos frimousses plus âgées ? 

Habitués par les standards des grandes surfaces, cantines ou autres lieux de restauration en général, nous ne nous éloignons que très peu des recettes traditionnelles ! 

C’est pourquoi nous avons décidé de vous faire découvrir (ou redécouvrir), une chouette recette de crêpes à la farine de Châtaigne et sarrasin pour la Chandeleur !  Cette recette s’adapte aux différentes intolérances (sans gluten, sans lactose)

Aux fourneaux ! 

Ingrédients – pour 10 crêpes 

50gr de farine de sarrasin 

50gr de farine de châtaignes 

Une gousse de vanille ou quelques gouttes de vanille liquide 

2 gros oeufs bio 

30cl de lait végétal ou de vache 

1 pincée de fleur de sel 

1 cuillère à soupe d’huile de noix

Préparation

  1. Dans un saladier, mélangez les deux farines et la fleur de sel
  2. Formez un puit, ajoutez les œufs un par un jusqu’à obtenir une pâte homogène 
  3. Incorporez petit à petit le lait, puis l’huile, la vanille, fouettez jusqu’à obtenir une pâte bien lisse 
  4. Couvrez d’un torchon, et laissez reposer à température ambiante pendant 3 heures 
  5. Faites chauffer une poêle antiadhésive, graissez-la légèrement. Versez une louche de pâte à crêpe, laissez cuire en décollant les bords, puis retournez délicatement et laissez cuire encore quelques instants 

Vos crêpes sont prêtes à être dégustées ! 

Quelques idées de garniture : pâte à tartiner, la bonne confiture maison aux fruits rouges, caramel au beurre salé (notre préférée chez Kidsplace) et pour les plus gourmands, un peu de chantilly avec une boule de glace vanille 🙂

Bon appétit !

Photo non contractuelle – Crédit : www.vivrehealthy.com

ASSMAT – Marie-ange Marchand

Marie-ange Marchand – 46 ans – Rouen


Pouvez-vous nous expliquer votre métier?

Je suis assistante maternelle depuis 15 ans.
J’ai exercé ce métier sous différentes formes, indépendante à mon domicile, toujours à mon domicile mais pour une crèche familiale de la mairie de Rouen et depuis 5 ans dans la Mam « Graine de Malice » à Bois Guillaume.

Je n’ai cessé de me professionnaliser au cours de ma carrière et de me former par différents moyens. J’ai aidé très souvent des collègues tout au long de mon parcours ce qui m’a amené il y a deux ans à créer une association d’assistants maternels de Mam : « Intermam 76 » avec d’autres professionnels. J’en suis la Présidente.

Qu’aimez-vous le plus en tant qu’assistante maternelle ? 

Ce que j’aime le plus dans mon métier c’est de voir grandir et s’éveiller les enfants de jour en jour. Mais aussi la communication, le partage et l’entraide.

Y-a t-il des choses que vous détestez ? 

Oui ! les abus de pouvoirs et l’injustice.

Avez-vous une phrase fétiche à nous partager ?

Dans l’union réside la force.

Quel est votre talent caché ?

Ce sont les chiffres, et surtout trouver des solutions, je suis pugnace. Et aussi le fondant au chocolat dont je régale les enfants et mes collègues.

Avez-vous une petite anecdote pour terminer cette interview ?

Une collègue en procédure prudhomme, j’ai dû expliquer à son avocat comment se calculer les congés payés en année incomplète pour une assistante maternelle, pour vous dire la complexité des calculs de nos salaires.

Un grand merci à Marie-Ange Marchand pour ce bel échange ! 

Rendez-vous sur l’application Kidsplace pour retrouver tous nos professionnels & babysitters 

Bien aménager l’intérieur d’une chambre d’enfant


La famille s’agrandit bientôt et vous ne savez toujours pas comment aménager la chambre du ou de la petit.e dernier.e ? Vous emménagez dans un nouveau logement et la question de la chambre du bambin se pose ?
Il est nécessaire d’offrir à votre enfant en bas-âge un environnement où il sera à l’aise. Cela favorisera non seulement son développement mais aussi ses repères.
Pour ne pas louper cette étape importante, découvrez dans cet article quelques astuces pour bien aménager l’intérieur d’une chambre d’enfant.

Les rangements

Pas besoin d’être parent pour savoir que les rangements sont nécessaires dans une chambre d’enfant, au risque de voir jouets, vêtements et autres tas de je-ne-sais-quoi empilés sous le lit.

Un enfant de bas âge n’a besoin que peu de rangements puisqu’il n’a besoin de que de vêtements et de jouets. Ainsi, pour les vêtements une commode suffira amplement.
Si vous voyez plus à long terme, alors il faudra penser à aménager un placard à l’intérieur de la chambre pour qu’il dispose de plus de rangements quand il grandira.

Quant à ses jouets, un simple coffre à jouet ou une valise cantine peuvent faire l’affaire selon le nombre de jouets qu’il a à disposition.

L’agencement

La vie d’un enfant en bas-âge est assez simple. Et nombreux sont ceux qui aimeraient revenir à ce mode de vie de temps en temps. Dormir et jouer. C’est aussi comme cela que doit être pensé l’agencement d’une chambre d’enfant.
Pour le coin lit, il faut choisir un endroit près des murs, pour laisser le centre de la pièce accessible pour laisser libre court à son imagination et ses jeux.
Côté jeu justement, laissez-lui de l’espace. Un enfant épanoui est un enfant qui se sent à l’aise et peut se déplacer au flair de sa curiosité.

Pensez aussi à agencer un coin bureau afin de laisser libre cours à son imagination créative et ressortir le Picasso qui est en lui. Vous pouvez retrouver quelques idées bureau à petit budget en cliquant sur ce lien.

La décoration

Maintenant que vous avez une idée de l’agencement et des rangements, la décoration va ajouter cette touche d’ambiance qu’il manque à cette chambre.
Pensez d’abord au papier peint avec des motifs graphiques, des stickers d’animaux, pour créer une ambiance enfantine, joviale et chaleureuse.

Ensuite, faites en sorte que les lumières soient tamisées et diffuses pour ne pas agresser les yeux de votre enfant en bas-âge. Une nouvelle chambre nécessitant de l’électricité augmentera votre consommation, pensez donc à regarder le fournisseur le moins cher en cliquant ici.
Jonglez habilement entre lumière centralisée avec des ampoules basses consommation et des luminaires de part et d’autres de la chambre pour y conférer une ambiance confortable et propice à la détente.

Pour que votre enfant puisse bien s’y reposer, installez-lui une veilleuse pour que vous, parents, fassiez une double économie d’énergie, à savoir sur votre énergie physique comme sur votre électricité. Tous les renseignements sur la seconde économie sont sur ce lien

Halloween : Idées recettes à faire en famille

Halloween approche, vous avez invité vos proches mais toujours pas d‘idées recettes pour les impressionner ? 

Nous vous avons sélectionnés 10 recettes effrayantes à faire en famille !

Pour les palais salés

  • 1. Les Saucisses Momies

    Une recette simple, et prête en quelques minutes ! Un délice à picorer à l’apéro ! Pour plus de goût, ajoutez un pot de mayonnaise maison ou une sauce light au fromage blanc !
  • 2. Les oeufs de dragons sanglants

    Notre petit conseil : Pensez à prendre des colorants alimentaires naturels ou à les fabriquer vous même avec des fruits et légumes !
  • 3. Des yeux à croquer


    Une idée très facile à réaliser même pour les plus petits ! Vous pouvez aussi varier en remplaçant les carottes par du concombre ! 

  • 4. Velouté de Butternut et ses gressins OS

    Même si l’été indien persiste encore, Halloween ne serait pas Halloween sans un velouté de Butternut … et ses os de gressins, à croquer sans modération ! 

  • 5. Balais de sorcières

    Ma sorcière bien-aimée n’a qu’à bien se tenir !
    Petite variante : vous pouvez aussi remplacer le fromage par des moitiés de bâton de Surimi, effet Halloween garanti !

Pour les palais sucrés 

  • 1. Les fraises fantômes

    Des petits fantômes plutôt gentils de prime abord ! Astuce: achetez des yeux plus ou moins effrayants pour donner une ambiance différente à votre dessert !
  • 2. Le Zebra Cake

    Une délicieuse idée de cake revisité pour l’occasion ; de quoi épater petits et grands !
  • 3. Les petits monstres Kiwi

    Une chouette idée de collation en plus de pouvoir être un atelier culinaire pour les petits !
  • 4. L’oeil ensanglanté

    Ou comment une simple panna-cotta peut se transformer en un dessert horrifiant !
  • 4. Le jus de sang

    On termine notre sélection par un délicieux jus … de sang !


Petit bonus : idée déco pour une table glaçante ….

Notre bon plan spécial vacances de la Toussaint !

Crédit photo « le Parisien » – Kidexpo 2015

Un mois et demi après le marathon de la rentrée, c’est déjà les vacances pour nos enfants ! 

Vous n’avez pas encore eu le temps pour trouver activités et autres sorties pour les occuper ? Pas de problèmes, on a une super idée pour vous 🙂

Vous connaissez le salon Kidexpo ?

Kidexpo, c’est plus de 20 000 m2 d’animations gratuites pour petits… et grands !

Le salon se décompose en plusieurs univers : Sports, Tourisme & Loisirs – Jeux, Jouets & Loisirs Créatifs – Education & Vie pratique ; l’occasion de s’amuser, de tester en avant-première les jouets de Noël, de venir récompenser les innovation au Lab by Kidexpo (et venir nous faire un petit coucou par la même occasion !) Et de rencontrer ses héros préférés sur la Grande Scène !

Cette année, le salon accueille le championnat du monde de toupies BEYBLADE BURST qui se déroulera le samedi 3 novembre.

Il y aura aussi des tournois amicaux et des challenges tout au long du Kidexpo !

Alors convaincu ?  

Retrouvez-nous au LAB by Kidexpo – Stand K9 et venez profiter d’une offre salon exceptionnelle !

On vous attend nombreux !


Informations

Le salon aura lieu du mercredi 31 octobre au dimanche 4 novembre.

Horaires : de 9h30 (pour les billets achetés en ligne) ou 10h (ouverture billetterie) à 18h.

Parc des expositions de Paris – Porte de Versailles – Pavillon 7.1

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du Kidexpo

Nourrice – Marine

Marine – 26 ans – Nounou qualifiée – Nogent sur Marne (94)

Quel est votre métier ?

Je cumule plusieurs emplois !

Je suis AESH sur le temps scolaire depuis 2014, ce métier me permets d’apporter mon aide et mon soutien aux élèves en situation de handicap lors du temps scolaire. Il n’y a rien de plus beau que de les aider à avancer et prendre confiance en eux au fur et à mesure des jours ! 

Par ailleurs, je suis, sur le temps des vacances, directrice de colonies depuis maintenant 2 ans !

Ah oui, j’adore ce métier ! Je n’arrêterai pour rien au monde ! Pourquoi me demanderez vous ? Et bien parce que jamais on ne peut prévoir ce qui nous attend, tout est différent du séjour à l’autre, d’un jour à l’autre . La joie des enfants en fin de séjour, le bonheur de l’équipe qui a réussi sa mission principale (faire passer de belles ..vacances aux jeunes ), le bonheur de ne jamais rencontrer les mêmes personnes et ne jamais faire 2 fois la même chose.

Qu’aimez-vous le plus ?

S’il y a quelque chose que j’aime tout particulièrement, ça serait … les licornes ! Mais j’aime aussi beaucoup le fromage, la pâtisserie, ainsi que les jeux de sociétés !

Qu’est-ce que vous aimez le moins ?

Par contre, je n’aime pas du tout les choux de Bruxelles, le chocolat noir ou encore les mauvaises odeurs !
Et j’ai aussi la phobie des papillons de nuit .. mais ça ne me demandez pas pourquoi !

Quelle est votre phrase fétiche ?

Plus on est de fous, plus on rit

Quel est votre talent caché ?

Mon talent ultime est de soigner les bobos, et les chagrins !

Avez-vous une anecdote, un bon moment à nous partager ?

Il arrive parfois des choses improbables qui nous mènent à faire des choses improbables. Quelle était la probabilité qu’une porte de toilette se verrouille lorsqu’un enfant claque la porte ? Quelle était la probabilité que cet enfant ne puisse l’ouvrir ? J’ai dû escalader par dessus le mur pour aller le récupérer ! Ce fut drôle, et lui comme moi nous en souviendrons ! Mais bon avec tous les séjours que j’ai à mon actif, je pourrais raconter beaucoup d’anecdotes !

Un grand merci à Marine pour cette belle interview pleine de douceur !

Retrouvez cette super nounou sur l’app Kidsplace  

ASSMAT – Laurence Grisolet

Laurence Grisolet – 43 ans – Maman de 3 enfants

Depuis combien de temps êtes-vous assmat?

Je suis assistante maternelle depuis juin 2005 !

Qu’aimez-vous dans votre métier ?

Ce que j’aime c’est d’accompagner les enfants dans tous leurs apprentissages de début de vie, ainsi que l’honnêteté

Qu’est-ce que vous aimez le moins ?

L’hypocrisie

Quelle est votre phrase fétiche ?

C’est parti mon Kiki

Avez-vous une anecdote, un bon moment à nous partager ?

Le meilleur moment, c’est l’arbre de Noël de l’association pour laquelle je participe et dont je suis membre du bureau. De pouvoir réunir parents et enfants autour d’un moment convivial afin de se rencontrer en dehors du temps d’accueil.

Mention particulière à Laurence, qui a été la première assistante maternelle à nous ouvrir sa porte en octobre 2017 ! Merci de nous avoir suivis jusqu’ici

Retrouvez cette super assistante maternelle sur l’application Kidsplace !