Comment parler du Coronavirus avec les enfants ?

Conseils
26 mars 2020

Commençons par un aparté…

Le confinement suite à la pandémie 

Un sujet dont on reparlera encore dans des années certainement dans chaque famille, et une période qui fera partie des souvenirs d’enfance de vos petits… et oui !

Beaucoup d’entre vous ont instauré des habitudes et activités pour que les jours passés sans sortir et loin des copains soient cadrés et les plus agréables possible.

Vous avez bien raison : le mode de vie de la famille a été modifié quasiment du jour au lendemain, sans préparation, ce qui peut être source d’angoisse chez les enfants.

Il est donc important de garder des repères (les habitudes du week-end comme un petit déjeuner différent de la semaine si tel était le cas, la même heure de coucher pour les petits ou une heure maximale pour les ados…) et de structurer le « nouveau » quotidien pour qu’il soit rassurant.

Revenons à nos moutons…

Les enfants ont beaucoup entendu parler du coronavirus (dans leur famille, à l’école, à la télé…). Il est conseillé de les écouter, puis de trouver les mots les plus justes pour expliquer.

 Yann Leroux, psychologue, explique sur twitter :

« Prenez le temps de discuter avec votre enfant de la situation. Comment voit-il les choses ? Est-il confiant ? Anxieux ? Excité ? Ne jugez pas son point de vue, quel qu’il soit. L’important est que votre enfant partage son expérience »

Les tout-petits

Avant 3 ans si votre enfant n’est pas exposé aux actualités (ce qui est préférable mais pas forcément réalisable dans ce contexte inédit), il n’est même pas nécessaire de nommer le coronavirus.
Et s’il n’en parle pas lui-même d’abord, il serait mieux de ne pas aborder le sujet, d’une part parce que cela pourrait l’inquiéter inutilement, et aussi parce que cela n’aurait pas beaucoup de sens pour lui.

Vous pouvez juste lui expliquer qu’il n’ira pas à la crèche ou chez la nourrice et que vous restez exceptionnellement à la maison.

L’enfant scolarisé

Après 3 ans, ils ont bien compris qu’il se passait quelque chose. Comme les enfants sont des « éponges émotionnelles », si vous êtes inquiets ne cherchez pas à le cacher : votre enfant percevrait votre angoisse sans pouvoir comprendre un discours différent de ce qu’il a perçu, ce serait une source de stress supplémentaire pour lui.

Selon l’âge, il faudrait expliquer ce qui se passe (sans aller jusqu’à évoquer le nombre de morts et la surcharge des hôpitaux 😉), et surtout ensuite indiquer en quoi nous pouvons tous faire quelque chose pour nous protéger et protéger les autres, le rassurer et valoriser ce qui est positif :

  • Dîtes avec des mots simples, que le virus donne une maladie que l’on peut se donner les uns aux autres, sans le vouloir, juste avec des gouttes de salives. (Retrouvez en fin d’article des supports audio, BD et actus pour enfants à lire ou écouter avec eux).
  • Et que c’est pour cela que l’on doit rester à la maison et éviter de rencontrer les autres.
  • On doit rester chez soi mais cela ne veut pas dire est complètement inactif : c’est aussi en suivant tous les gestes barrières : se laver les mains, tousser dans son coude… que chacun, du plus petit au plus grand, a une mission.
  • Rappelez que vous êtes là pour lui, pour le protéger, et que tout est mis en œuvre dans le pays pour sortir de ces circonstances… mais en lui demandant de participer à la prévention vous réduisez son sentiment d’impuissance face à cette situation.
  • Mettez en avant les aspects positifs : les gestes de solidarité comme applaudir à 20h aux fenêtres les soignants, le temps que l’on a pour faire des gâteaux et activités en famille…
  • Vous pouvez aussi lui dire qu’il a le droit d’avoir peur, qu’il n’est pas le seul, et que cette inquiétude crée aussi la volonté de nous protéger tous. N’hésitez pas à rappeler qu’il y a déjà eu des épidémies dans le passé et qu’elles ont été vaincues.

Les adolescents

Quant à eux, via leurs groupes WhatsApp et internet, sont exposés à tous types d’informations. C’est une nouvelle opportunité de discuter avec eux, d’éduquer aux écrans et apprendre à avoir le regard critique : savoir recouper les sources, éviter l’information en continue, mettre en garde contre les « fake news » source d’angoisse. 

Et leur faire prendre quand même suffisamment conscience du sérieux de la situation pour qu’ils acceptent la contrainte de cohabiter toute la journée avec les parents et de ne pas voir leurs amis. Tout le contraire de ce à quoi ils aspirent !


Pour donner de l’information aux enfants sur le virus, nous avons compilé ces supports ludiques, documentés… et rassurants :

L’actualité sur le virus illustrée, des conseils pendant le confinement et aussi des questions d’enfants et les réponses : https://ptitlibe.liberation.fr/p-tit-libe/2020/03/13/que-sait-on-sur-le-coronavirus_1781567

Une histoire audio pour les 6 – 7 ans : https://souffleurdereves.com/histoires-enfants/6-7-ans/vidoc-un-virus-pas-comme-les-autres/

Histoire simplifiée de la pandémie pour les enfants : https://www.cocovirus.net/post/coco-le-virus

Et le pdf accompagnant l’article, dans lequel le virus s’adresse aux enfants… et les rassure !


Conseils inspirés de :

Nicolas Chevrier, psychologue (article dans Naitre et grandir)

Marie-Noëlle Clément, pédopsychiatre (article dans La Croix)

Yann Leroux (article dans Paris Match)